Quel âge pour être propre la nuit ?

Propreté la nuit… Votre enfant ne porte plus de couches en journée mais il mouille encore sa couche lorsqu’il dort ? Vous vous demandez quand la propreté nocturne sera acquise et quand vous pourrez enfin dire définitivement aurevoir aux couches ? Voici quelques informations et conseils quant à la propreté la nuit !

La propreté nocturne s’acquiert naturellement, quelques mois après la propreté diurne

Tout d’abord pas de panique, il est tout à fait commun qu’un enfant soit d’abord propre le jour. Durant la journée, l’enfant est réveillé, conscient, et il lui est donc plus facile de contrôler ses sphincters et de penser à aller aux toilettes lorsqu’il en a besoin.

Contrôler ses sphincters pendant son sommeil ou avoir le réflexe d’aller aux toilettes lorsque l’envie de faire pipi le réveille peut prendre un peu plus de temps. La propreté la nuit survient néanmoins – dans la plupart des cas – tout naturellement quelques mois après l’acquisition de la propreté de jour.

A quel moment retirer la couche du soir ?

Si votre enfant se réveille 4 à 5 nuits de suite avec la couche sèche, c’est qu’il est probablement prêt ! S’il demande à la retirer avant, encouragez-le dans sa démarche : essayez, dites-lui que vous êtes très fier de lui et rappelez-lui que cela n’est absolument pas grave s’il y a des accidents, que vous pourrez toujours remettre la couche pour faire dodo si besoin !

N’oubliez pas d’acheter au minimum 2 protège-matelas et de préparer un change (drap, housse de couette, slip ou culotte, pyjama) pour la nuit en cas d’accident.

Propreté la nuit

Il fait toujours pipi au lit… comment le faire devenir propre la nuit ?

Certains enfants ont besoin de (beaucoup) plus de temps avant d’acquérir la propreté nocturne. Il est en effet assez commun qu’un enfant soit propre depuis 1 ou 2 ans pendant la journée mais que la propreté la nuit ne soit toujours pas maîtrisée ! Pas d’inquiétude encore une fois, jusqu’à 6-7 ans les accidents nocturnes sont absolument normaux. Passé cet âge, il est en revanche recommandé de consulter un médecin pour en déterminer la cause.

Voici quelques astuces qui pourront vous aider avec la propreté la nuit :

  • Veillez à ce que votre enfant ne boive pas trop le soir (cela implique qu’il soit bien hydraté pendant la journée et, idéalement, qu’il ne prenne plus de biberon avant d’aller se coucher).
  • Instaurez un passage aux toilettes avant qu’il n’aille au lit (vous pourrez aisément intégrer ce rituel dans votre routine du soir)
  • Installez un pot dans sa chambre et/ ou mettez une veilleuse à sa disposition afin qu’il ne craigne pas d’aller aux toilettes pendant la nuit
  • Vous pouvez également le mettre sur les toilettes dans son sommeil avant d’aller vous coucher, afin qu’il prenne l’habitude d’aller aux toilettes endormi, et pour qu’il vide sa vessie pour le reste de la nuit

Et pour la sieste ?

La durée de sommeil durant la sieste étant plus courte, il est généralement plus facile pour l’enfant d’être propre sur cette période – surtout si vous lui demandez d’aller faire pipi avant de se coucher. Comme pour la nuit, vérifier l’état de la couche au réveil : si elle est sèche 5 siestes de suite, vous pourrez l’enlever ! La suppression de la couche durant la sieste est souvent une étape importante vers l’acquisition de la propreté la nuit. 

Besoin d’un coup de pouce pour aider votre enfant à être propre la journée ? Découvrez la Boîte de propreté : une méthode positive et ludique accompagnant parent et enfant sur le chemin de la propreté pendant 7 jours d’affilée. Livret explicatif, système de récompense, communauté Facebook en ligne 7 jours sur 7, notre programme vous aide à en finir avec les couches en tout bienveillance. Pour en savoir plus, cliquez ici.  

Cet article peut également vous intéresser : Apprentissage du pot à 18 mois – est-ce trop tôt ?

Laisser un commentaire